L’envie du petit dernier …

L’envie du petit dernier …

Au détour d’une conversation avec une amie, vint la question : « Et toi c’est pour quand le 3ème? »

Sur le moment, j’ai eu un pincement au cœur, car ce petit dernier j’en ai voulut durant un moment. Ce petit dernier était un besoin viscéral il y a encore peu.

Alors pourquoi ?

Parce que il a fallut pratiquement 8 ans pour que mon bébé soit accroché et tienne pour que je sois vu comme une mère.

Parce que j’ai tant souffert de cette attente de voir le rythme cardiaque de mon tout petit sur l’échographie.

Parce que j’ai tant eu peur que mon corps me lâche une nouvelle fois pour ce petit être qui deviendra notre premier enfant inscrit sur notre livret de famille.

Parce que j’ai eu du diabète gestationnel pour les deux et que je ne veux pas revivre les dextros 6 fois par jour, la prise d’insuline si mon taux de sucre joue au yoyo. Sans parler de la tension et tout les pires maux de la grossesse (oui oui j’ai été une chanceuse de ce côté là j’ai été jusqu’à une suspicion de cholestase gravidique, je ne fait pas les choses à moitié, non jamais!)

Parce que j’ai eu si mal dans mon corps au point ou je n’en pouvait plus à 7 mois tellement mon ventre était tendu. ( Et les vous en attendez combien???) [Mode cachalot prêt à rouler activé]

Parce que je ne veux pas revivre cette peur quand les contractions ont commencer à se manifester à 6 mois de grossesse alors que je ne faisait déjà plus rien.

Parce que mon premier accouchement fût un supplice et que les séquelles sont et seront toujours en moi.

Parce que j’ai souffert du post-partum, et que j’en souffre encore par moment de cette dépression.

Parce que j’ai eu 2 enfants en deux ans.

Parce que la vie m’a déjà offert deux magnifiques présents et que je n’en méritais pas tant.

Parce qu’on trouve tout juste notre équilibre à 4.

Parce que j’ai envie de retrouver mon statut de femme que j’ai beaucoup laisser de côté au détriment de mon statut de maman.

Tout simplement envie de profiter de mes loulous qui grandissent tellement vite.

 

Alors je laisse la porte ouverte à dame nature pour un éventuel petit dernier dans la tribu, mais maintenant mon esprit et en phase avec mon cœur.  Et puis nous avons encore tellement de nouvelles choses à découvrir …

 

2 réactions au sujet de « L’envie du petit dernier … »

  1. C’est un très joli article. Je te dirai de ne pas trop se prendre la tête, profitez à 4, de ce nouvel équilibre et on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.

    Je ne savais pas que tu avais vécu tout ça pour tes grossesses!

    Je t’embrasse.

    1. Merci ma belle Clarisse. Oh si des grossesses vraiment pas simple mais que j’ai savourer au maximum de se que j’ai pu quand tout aller bien, je les ai tellement attendu et espérés mes bébés.
      Ah oui t’imagine pas mon gynéco m’appeler « Mme Poisse » tellement je les accumuler. Il m’a même sortie quand je suis venue le voir pour la grossesse de ma poupette « Vous ne pouvez pas battre votre recors de la grossesse de votre fils vous nous avez tout fait » pour te dire :p

      Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *