Le début du terrible two

Depuis quelques jours notre petite fille si tranquille et serviable devient un bébé qui teste et cherche les limites aussi bien avec maman que papa et avec grand frère également.

Hier fût la journée à bêtises pour la demoiselle dont une qui aurait pu finir en drame (j’en frémis encore rien que de l’écrire).

Crédit photo Pixabay

Nous avons l’habitude quand il fait beau d’aller chercher Loulou sans poussette et donc à pied et en emmenant en promenade son poupon et sa poussette canne. Au bout de 5 minutes je vois dans le regard de la demoiselle qu’elle va essayer de me tester et cela n’attends pas. Elle balance sa poussette et se mets à hurler. Bon jusque là rien de bien méchant, je lui dit non fermement la plante là et commence a avancer de quelques pas avec la poussette et le poupon confisquer. Finalement elle arrêtera ses cris rapidement et voudra reprendre le tout et avancer.

Nous sommes dans la rue principal et il nous reste une centaine de mètre à parcourir pour arriver à l’école quand tout a coup je vois MissPrincesse pousser sa poussette et bifurquer du trottoir en direction de la route en rigolant. Le temps que je comprenne se qu’elle allait faire, la demoiselle était en plein milieu de la voie tellement s’est une rapide. Je me revois courir derrière elle, voir une voiture arrivée au loin l’attraper rapidement par le bras et l’a déposé aussi sec sur le trottoir ou elle se mettra à hurler de peur et de frustration là ou dans un premier temps je pensais qu’elle avait mal ayant entendu un craquement au niveau du poignet. Mais non heureusement tout va bien. Nous sommes quitte pour une immense frayeur. L’automobiliste qui arrivait me voyant choquer s’est même arrêter pour me demander si ça aller car j’étais livide et j’ai tellement eu peur pour sa vie et après coup de lui avoir cassé le poignet. Je l’ai remercié et rassurer que tout aller bien, la demoiselle s’est fait gronder bien fort et elle a finit le chemin dans mes bras car elle se laissera tomber de tout son poids sur le sol pour ne plus avancer étant vexée.

Arrivée à l’école, nous récupérons Loulou dans sa classe et sortie de l’école je lui demande de prendre la poussette de sa sœur pour que je puisse la porter et là Madame le tape une première fois je la gronde et le voyant récupérer sa poussette se mets à hurler et le taper de plus belle avec son poupon cette fois. Ni une ni deux j’ai attraper l’impertinente petite fille sous le bras on est rentrer aussi vite que possible à la maison. J’étais lessivée. Je finirais par m’isoler quelques minutes dans un coin pour souffler et évacuer ma peur de se qui aurait pu arriver…

Et l’après-midi fût rythmé par des colères, des cris, ne rien vouloir ranger, se déshabiller et pendant les courses assise dans le caddie à se pencher tellement en arrière qu’elle a faillit se retrouver au fond du caddie.

Pfiou journée sport. Son frère était dans les pleurs et les cris pendant cette période, elle nous rajoute les coups et les bêtises en tout genre.

Et vous le terrible two ça se passe comment chez vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *