Sur le chemin de la propreté partie 1

Je vous ai un peu parler lors de l’article L’école est finie que Loulou n’a été à l’école qu’à partir de Janvier du fait qu’il n’était pas prêt niveau propreté en septembre et qu’il n’arrivait pas à se retenir et ne demandé pas à aller aux wc, la maîtresse nous a demandé de le reprendre à la maison en attendant qu’il soit enfin décidé, le soucis ayant été que Loulou à pris cela pour une punition d’être privé d’école car il adore cela et il a pas compris le rapport avec le fait de ne plus porter de couches car pour lui cela n’empêche pas d’être avec les copains et d’apprendre de nouvelles choses.

Le plus gros du soucis ayant été qu’il a été stressé et complétement perdu durant les vacances d’été et que si nous avions su se que cela provoquerait nous nous serions pris autrement. Je vous raconte.

Source pixabay

Nous avons commencer à parler propreté  quand loulou à eu 2 ans : achat du pot, livres sur le sujet et couches culottes. nous y avons été étape par étape sans le brusquer car il pleurait ne voulant pas y aller jusqu’à ses 2 ans et demi. Nous avons arrêter puis repris plus tard ne le voyant pas prêt. D’abord des arrêts de 2 semaines, puis 1 mois car j’étais décourager et me sentant un peu perdu, j’en ai parler à mon médecin traitant me disant que les garçons ont souvent besoin de plus de temps pour acquérir la propreté il me dit de continuer ainsi et qu’on ne parlera de soucis médical que si à 5 ans il n’est toujours pas propre. J’ai été rassurer de ses paroles et nous avons donc continuer avec des hauts et beaucoup de bas. Arrive son 3ème anniversaire (Pour rappel Loulou est du mois de Mai) arrive les réflexions de l’entourage comme quoi je dois le forcer, même s’il hurle, qu’il n’a pas le choix, jusqu’au chantage (= tu fais pipi, tu sera récompensé). Cette période fût très difficile entre nous parent étant dépasser par les événements, le stress des réflexions et de la rentrée qui approche. Nous avons décider de le laisser souffler un peu jusqu’au début des vacances d’été ne voyant pas de progrès et au contraire de la régression et d’énormes colères. Ajouter à cela la préparation d’un déménagement à 300Km en Aout et la rentrée en Septembre cela faisait beaucoup pour un petit bonhomme.

Il est partie en vacances avec mes parents et là la situation se débloque, il fait dans le pot pratiquement à chaque fois, nous sommes heureux de cette issue. Mais de retour à la maison monsieur ne fait plus dans mais à côté, ne demande pas et nous fait des colères énormes surtout vis a vis de moi et demande sans cesse la couche. Un énorme échec pour nous, moi me demandant se que je fais de travers par rapport à mes parents. Puis la situation se débloque à force de douceur et de patience on le mets très très souvent sur le pot et là il va dormir avec sa sœur dans la famille le temps pour nous de faire l’état des lieux et récupérer les clés de notre appartement, qui m’a bien dit oui je le mettrais au pot donc je n’ai pas mis beaucoup de couches juste de quoi tenir la nuit et des accidents, une fois la porte claquée à été acheter un paquet de couches! Quand nous récupérons les enfants et qu’elle me dit qu’elle ne l’a pas mis au pot qu’elle n’avait pas le temps, j’ai vu rouge, j’ai ronger mon frein au maximum car je me doutais que le pauvre loulou serait de nouveau perdu et éviter un conflit familial avec le recul je me dis que nous aurions du réagir mais on était tellement sidérer que nous n’avons réagis que après. Et bingo nous emménageons dans notre nouvel appartement et là de nouveaux des colères monstres à s’en faire mal, taper dans les murs, se cogner la tête, il nous réponds, ne comprenant pas pourquoi on veut qu’il aille sur se satané pot ayant eu le droit de faire comme il voulait dans sa couche durant quelques jours… J’en veux à notre famille de nous avoir mis des bâtons dans les roues car nous sommes sur avec mon mari que si les efforts auraient été continués nous aurions eu moins de soucis avec des accidents mais un début de propreté plus serein pour une rentrée au top, ajouter à cela la maîtresse qui nous a bien dit qu’elle laissait le temps aux enfants qui ne sont pas prêt de prendre leur marque pour la propreté qui au final n’aura pas laisser le temps à loulou de prendre ses repères (les petites sections n’ayant école que le matin, il n’aura été en tout et pour tout que le mardi jour de la rentrée, le mercredi  avec un seul accident et ayant eu une crise de jalousie de savoir sa sœur à la maison avec moi et ayant vu un petit camarade se faire dessus car il voulait retourner à la maison avec sa maman, loulou nous a fait la même le jeudi j’ai donc été appeler pour le récupérer à 9h pour cause de pipi jusqu’aux chaussures et le vendredi il n’y a pas été car elle a refuser de le prendre alors que nous lui avons expliquer que se n’est pas bien de faire ça et que il ira a l’école malgré tout, elle me dit que non elle ne le prends pas le lendemain. Cela a été contre productif, car le dit enfant m’a dit tout content, tu as vu maman je reste à la maison avec maman et MissPrincesse. Douche froide!)

De là nous en sortons plus nous avons décider de prendre rendez vous avec une psychologue qui l’a aider à ne plus se faire de mal et qu’il faut parler même s’il n’a pas tout les mots quand il est en colère. Il est devenue propre le 25 décembre après quelques jours ou il me demandait sans cesse quand il pourra retourner à l’école et lui avoir réexpliquer que uniquement quand il sera propre, il a eu son déclic et depuis il est devenue propre jour et nuit en l’espace de quelques jours.

Si j’ai bien appris de cette première expérience de la propreté avec mon ainé c’est que je ne ferais pas l’erreur deux fois et que pour MissPrincesse nous nous y prendrons différemment et que je ne me laisserais plus dicter ma conduite et surtout dans un état de stress constant et contre productif comme pour loulou. Dans tout les cas si poupette ne devait devenir propre que les vacances avant la rentrée, elle restera avec nous pour être emmener en douceur sur le chemin de la propreté et aller à l’école rejoindre son grand frère sereinement et maintenant je rentre dans le tas car hors de question de subir des réflexions encore une fois. Ma fille sera propre quand elle sera prête comme nous aurions du faire pour son frère qui le pauvre a payer les pots cassés et je m’en veux terriblement.

Miss Princesse commence a nous dire se qu’elle a fait dans la couche quand on lui pose la question, nous lisons des livres sur le sujet et nous lui proposons le pot comme nous le faisions pour son frère pour qu’elle le découvre en douceur et quand elle ne veut pas elle s’est très bien nous le dire et nous n’insistons pas. Cela viendra d’elle même, faisons confiance à nos enfants même si cela doit prendre un peu de temps!

Et vous la propreté chez vous ça se passe comment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *